Symposium Agorantic – 8 décembre 2017


Le 8 décembre 2017 a eu lieu le Symposium Agorantic. Vous pouvez trouver les résumés ci-dessous ainsi que  les vidéos de cette journée en suivant les liens suivants :

Session du matin

https://www.canal-u.tv/video/universite_d_avignon_et_des_pays_de_vaucluse/seminaire_symposium_agorantic.39267

Ouverture du Symposium avec M. Linares, Vice-Président Comité Recherche, M.Triquet et M.El Azouzi, co-directeurs de la FR Agorantic

« Les algorithmes rendent-ils vraiment le monde prévisible? »

Intervention de Dominique Cardon sociologue, professeur associé Sciences po/Médialabsur (à partir de la 14ème minute)

Dans cette conférence Dominique Cardon reviendra sur l’histoire de l’Intelligence artificielle et sur les raisons qui expliquent son retour soudain dans l’actualité avec les succès des nouvelles méthodes d’apprentissage et des réseaux de neurones (Watson, AlphaGo, etc.). La promesse d’une société prédictive constitue un défi pour nos sociétés : quelle liberté est laissée aux choix des individus ? Jusqu’où peut-on personnaliser sans défaire la société ? Comment peut-on comprendre et réguler les décisions des nouveaux calculateurs ?

Biographie :

Depuis 2010, ses travaux proposent de conduire une analyse sociologique des algorithmes du web et des big data visant à comprendre à la fois la forme interne des calculs et le monde que les calculateurs projettent sur nos sociétés. Il a dirigé la publication des numéros spéciaux de la revue Réseaux sur « les réseaux sociaux de l’Internet » (n° 152, décembre 2008), le « Web 2.0 » (n° 154, mars 2009), « Politique des algorithmes » (n° 177, avril 2013). Il a publié La démocratie Internet, Paris, Seuil/La République des idées, 2010, avec Fabien Granjon, Mediactivistes, Paris, Presses de Science po’, 2010 (2ème éd. enrichie: 2013), avec Antonio Casilli, Qu’est-ce que le digital labor ?, Paris, Ina Éditions, 2015 et A quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l’heure des big data, Paris, Seuil/République des idées, 2015. Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ?

 

 Les enjeux du musée pris dans la toile de la culture numérique 

Intervention de Marie-Sylvie Poli, Professeur émérite en sciences de l’information et de la communication, à partir d’1h36.

Il s’agira de relater comment, du point de vue de la recherche en muséologie, le numérique a bousculé les enjeux culturels du musée au point d’en devenir l’objet d’expositions pluridisciplinaires dont la dimension scientifique, éthique et politique rejoint les axes de l’Agorantic 2011 et Agorantic 2017.

Biographie:

Marie-Sylvi Poli est Professeur émérite de muséologie à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Elle est chercheure au Centre Norbert Elias (UMR CNRS 8562) dans l’Équipe Culture et Communication. Elle a obtenu l’éméritat en 2017. Ses recherches portent sur l’écrit au musée, l’expérience de visite de l’exposition et sur les médiations numériques au musée. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Culture et Musées. Elle a siégé 5 ans au Conseil Scientifique de l’UAPV et co-dirigé pendant 4 ans la FR Agorantic.

 

Session de l’après-midi

https://www.canal-u.tv/video/universite_d_avignon_et_des_pays_de_vaucluseseminaire_symposium_agorantic_seance_de_l_apres_midi.39613

« Les algorithmes de recommandation en milieu culturel »

Intervention de M. Eloi Flesch.

« Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ? »

Intervention de Stéphane Grumbach, Directeur de recherche INRIA, Directeur de l’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes complexes, à partir de la 12ème minute.

Les grandes plateformes numériques assurent l’intermédiation entre les acteurs des territoires à un niveau global. Elles constituent les principales sources d’accès à la connaissance, jouent un rôle croissant dans l’économie du travail, et contribuent au partage des ressources. Elles proposent de nouvelles normes qui s’appliquent aux territoires qui les ont plébiscités par l’usage. Finalement, elles opèrent un déplacement du pouvoir, hors sol, dans le monde des flux qui fait fi des frontières des vieux territoires.

Biographie :

Stéphane Grumbach est depuis quelques mois responsable de la nouvelle équipe-projet Datasphere, consacrée à l’étude des “big data ” et, surtout, à leur impact dans l’organisation de la société. À l’occasion de la création de cette nouvelle équipe, il évoque les effets du développement des systèmes numériques, comme les plates-formes Google, Facebook, etc. et donne sa vision personnelle de leur impact sociétal pour les 50 prochaines années.

« Quelles connaissances peut-on introduire dans un automatique pour prévoir l’imprévisible ? »

Intervention de Marc El Beze, Professeur émérite, laboratoire d’Informatique d’Avignon, Université d’Avignon, à partir de 1h40.

Dans l’idéal, un système de recommandation devrait ne pas enfermer ses utilisateurs dans un tunnel. La grande difficulté est d’arriver à prédire ce qui est censé intéresser un utilisateur en dehors de ses habitudes passées. Nous nous intéressons à cette problématique dans le domaine des ressources humaines de la formation à l’élaboration d’une “carrière”. Notre objectif est de définir une approche méthodologique pour savoir comment prolonger des parcours en faisant l’hypothèse qu’à tout instant l’étape « courante » (ou à venir dans l’immédiat) s’inscrit dans la continuité ou au contraire représente une nouvelle orientation.

Biographie :

Après avoir travaillé dans le privé et notamment une dizaine d’années chez IBM, Marc El-Beze est depuis 1993 Professeur d’Informatique à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV). Il a obtenu l’éméritat en 2017. Il a siégé près de 15 ans au Conseil Scientifique de l’UAPV, dirigé pendant 6 ans le LIA, 2 ans une école doctorale de site, créé le collège des études doctorales et co dirigé pendant 4 ans la FR Agorantic. Il a développé une activité de recherche traitement automatique du langage naturel au Laboratoire Informatique d’Avignon (LIA). Ses thématiques de prédilection sont la catégorisation de documents, la désambiguïsation sémantique, la détection automatique d’opinion, l’étude des réseaux sociaux et les algorithmes mis en œuvre dans systèmes de recommandation.