[Séminaire Agorantic 2021] Première séance le 22 janvier : Projet émotions culture et sens

La FR Agorantic a le plaisir de vous annoncer la tenue de la première séance de son séminaire. Ce séminaire se tiendra en ligne via la plateforme BBB les 2ème et 4ème vendredi du mois, en fonction des propositions qui nous seront adressées. Il est centré sur des questions et sujets en lien avec les thématiques des axes mais a vocation à être ouvert au plus grand nombre et à susciter un dialogue fécond entre chercheurs de disciplines différentes.

Vendredi 22 Janvier 2021 de 12h à 13h

PROJET ÉMOTIONS CULTURE ET SENS

Par Elsa CAVALIE, Justine GONNEAUD (ICTT) et Julie DERAMOND (CNE)

Aujourd’hui, et dans toute la société, on observe une injonction à l’émotion : tout doit être expérimenté, ressenti, exprimé. Le secteur culturel, qu’il s’agisse d’établissements, de produits ou d’industries, comme des approches qui lui sont liées (patrimoine, arts plastiques et arts du spectacle, littérature…) n’est guère épargné par ce “tournant émotionnel”.

Nous avons donc souhaité réfléchir collectivement à ces liens tissés entre la Culture, qui est le champ d’inscription de nos travaux, et l’émotion qu’elle soit positive ou négative.

Ce séminaire est une réflexion de l’axe 4 “Expériences et mises en récit de l’urbain”

Cet axe s’intéresse aux interactions entre l’expérience urbaine telle qu’elle est vécue par les individus ou les groupes d’individus et la mise en récits qui en est faite à travers différents canaux (discours littéraires, touristiques, film, internet etc.). Il s’agit donc non seulement de connaître comment l’urbain est vécu et expérimenté à travers les 5 sens et les pratiques spatiales de géolocalisation, mais encore d’étudier comment cette expérience est relatée dans différentes formes de récits et pratiques artistiques ; et en retour, de voir comment ces mises en récits influencent l’expérience urbaine, l’image et l’identité de la ville.

On explorera plus particulièrement les impacts spécifiques du développement du numérique sur l’expérience urbaine et sur sa mise en récit dans la ville, sur les pratiques spatiales des individus et la construction des identités urbaines, sur l’émergence de nouveaux récits et médiums narratifs. Notre postulat est que ces derniers influencent en retour les perceptions et pratiques urbaines, par différentes stratégies d’appropriation, de transformation, de mémorialisation, de patrimonialisation opérées sur l’urbain par les représentations qui en sont faites.

Cette connaissance des interactions entre expériences urbaines contemporaines et mises en récits, et de leurs conséquences – notamment en termes d’identité – peuvent trouver des applications pour l’aménagement de la ville (dans la logique de la smart city), la cohésion sociale, ou encore à des fins de promotion territoriale.

Connectez-vous le 22 janvier à 12h pour suivre le séminaire en visoconférence en direct à partir du lien suivant : https://bbb.univ-avignon.fr/b/tri-1rc-mu2